VIGNE

DE LA

À VOTRE VERRE

L’élaboration des vins regroupe deux activités principales :

- la viticulture, qui va de la plantation du pied de vigne (le cep) à la vendange ;

- la vinification, qui part de l’entrée des grappes de raisin dans le chai jusqu’à la mise en bouteille.

La Mécanisation et la Viticulture

La mécanisation a permis de rendre la viticulture plus rapide, et plusieurs opérations ont été supprimées. Il reste les étapes qui suivent…

L'Élaboration du vin étape par étape :

La taille de la vigne

L’attache des nouvelles pousses

L’épamprage des ceps de vigne

Le rognage de la vigne

Le relevage de la vigne

La vendange

Les traitements chimiques de la vigne

Les labours

La vinification

Feuilles de vignes et grappe de raisin arrivée à maturité.
Vignes remplit de grappes bientôt à maturité.
Vignes de la vallée de Montagne Saint-Emilion.

Histoire de la viticulture en Gironde

Au début du 20ème siècle, la viticulture consistait en une vingtaine d’opérations, toutes effectuées manuellement. Il en résultait une unité de surface usuelle (le journal) qui correspondait à la surface qu’un ouvrier agricole pouvait traiter en une journée pour l’une de ces opérations. Les vignes étaient alors entièrement labourées chaque année, ce qui leur donnait un aspect plus régulier qu’aujourd’hui.

Vignes de la vallée de Montagne Saint-Emilion au mois d'Octobre.
 
 
Feuilles de vignes et grappe de raisin arrivée à maturité.
Vignes remplit de grappes bientôt à maturité.

La taille de la vigne

 

Cette étape consiste à ne laisser sur le pied que 2 branches taillées (astes) du 6ème oeil au 10ème oeil (taille guyot double) ; elle se pratique pendant l’arrêt de la végétation, en cours de l’hiver. Cette opération reste manuelle.

L’attache des nouvelles pousses

 

L'attache se fait sur les fils de fer tendus sur des piquets en bois (les carassonnes) cette opération est réalisée manuellement.

L’épamprage des ceps de vigne

 

Cela consiste à supprimer les gourmands poussant au pied des ceps de vigne (les pampres).

Le rognage de la vigne

Cette étape revient à couper tous les rameaux trop verticaux dépassant la dernière rangée de fils. Lors de la pleine saison de croissance de la vigne cette dernière se développe extremement vite il est est donc nécessaire de couper les banches qui poussent en hauteur pour axer la plante au maximum sur son rendement en baies. Ce qui est une manière naturelle de forcer le développement des baies sans utiliser d’engrais chimiques ou d’additifs.

Vignes de la vallée de Montagne Saint-Emilion au mois d'Octobre.
La naissance des grappes de raisons de la vigne.

L’effeuillage des vignes

 

Un peu avant le murissement, cette opération permet de favoriser l’effet du soleil sur les grappes (initialement sur les grands vins). Les 4 dernières opérations, de l’épamprage à l’effeuillage, peuvent être mécanisées.

Le relevage de la vigne

 

Cette étape vise à relever puis attacher des rameaux de vigne descendants.

Les raisins de la vigne arrivés à maturité et prêt à être récoltés.
Ancienne méthode pour faire du vin.

La vendange

 

La phase la plus connue qui consiste à récolter le raisin arrivé à maturité est la vendange. Elle est actuellement majoritairement réalisée avec des machines à vendanger. Cependant, elle reste manuelle dans certain grands châteaux et exploitations biologiques.

La vinification

De manière générale un vin est obtenu par macération d’un moût de raisin. La vinification des vins rouges est différente de la vinification des vins blancs ; elle tend aujourd’hui vers un degré de 12.5° pour les vins rouges et les vins blancs secs, et vers 14° pour les vins  liquoreux. 

Le climat actuel tend à faire monter ces valeurs par une augmentation des températures et une diminution des précipitations.